Sud du Myanmar: Dawei, Myeik et Kawthoung

cartemyanmarMon mois au Myanmar s’achève par le Sud du pays et aussi mon cœur de cœur. Le Sud du Myanmar est encore une région très peu explorée par les touristes. J’ai la sensation d’être dans les premières à découvrir cette magnifique région et me sens chanceuse. Je pense que d’ici quelques années cette région se sera développée et aura alors totalement changé.

La route de Dawei à Myeik puis Kawthoung vient que tout récemment d’ouvrir aux étrangers. Il y a très peu d’infrastructures pour touristes, cependant il est possible de trouver des logements relativement bon marché contrairement à ce qu’on peut lire sur internet. On lit beaucoup de choses d’ailleurs sur internet, mais le mieux est de se fier aux renseignements que tu obtiendras à ta guesthouse la ville d’avant car tout change très vite (même au nord j’avais entendu cette fausse information comme quoi la route au Sud de Dawei est fermée aux étrangers).


Dawei/ Maungmaken Beach/ Nabule Beach

Le trajet de Mawlamyine à Dawei se fait par bus de nuit. Le bus part à 18h30 de Mawlamyine et arrive vers 3h du matin à Dawei. Dans cette partie du Myanmar, il n’y a pas (encore) de bus VIP, c’est dans un bus local pas des plus confort que je vais passer environ neuf très longues heures. Le bus est plein, les derniers passagers sont assis dans le couloir. Je me retrouve coincée entre deux birmans. Ma voisine de gauche n’a aucune notion de respect l’espace vital, elle est littéralement collée à moi, je sers d’accoudoir à son coude, son genou… J’ai d’ailleurs remarqué que les birmans ont une vision différente de l’espace vital en général, dans un bus vide, ils viendront se coller à côté de toi au lieu de choisir une rangée de sièges vides.

La télé du bus passe des clips birmans à fond les ballons jusqu’à environ 23h. Ouf de soulagement quand enfin le chauffeur a éteins tout ça… mais pour quelques secondes seulement : mon voisin de droite a alors mis la musique à fond sur son téléphone. J’ai pourtant essayé de lui faire comprendre de toute les manières imaginables que j’aimerai un petit peu de calme pour pouvoir essayer de dormir, mais il n’en a rien à foutre. Le prochain bus de nuit je penserai à prendre les boules quiès avec moi !

J’arrive à environ 3h du matin dans la station de bus de Dawei, perdu en dehors de la ville. De là un mec me propose alors de m’emmener en scooter à ma guesthouse à 45 minutes de là (5000MMK, 4CHF). Monter au beau milieu de la nuit sur un scooter d’un mec « random » est quelques chose que je n’aurais pas fait partout, mais il est faut savoir que le Myanmar est un pays vraiment super sûr et les gens sont très honnêtes. Je peux d’ailleurs laisser sans problème mon sac à dos avec toutes mes valeurs à une station de bus le temps d’aller aux toilettes et je suis certaine que personne n’y touchera (et pourtant pour ceux qui me connaissent bien, savent à quel point je suis « proche » de mon sac ;-)).

J’arrive donc à ma Guest House au milieu de la nuit, malheureusement ils sont complets, mais on m’installe un petit lit de fortune avec des coussins vers la réception/restaurant afin que je puisse terminer (ou je dirais plutôt commencer) ma nuit. Je suis réveillée par les premiers clients prenant le petit déjeuner vers 7h du mat’ et je peux enfin avoir une chambre quelques heures plus tard.

  • Coconut Guest House est située à 5-10 minutes à pied de la plage de Maungmaken. C’est une jolie petite Guesthouse tenue par un couple franco-birman. Ils font également restaurant. La chambre coûte 20 USD pour une personne ou 25 USD pour deux.

Maungmaken Beach

 

La plage de Maungmaken ne casse pas des briques, mais elle reste correcte. Le long de la plage, il y a un long alignement de restaurants et de petits magasins. Elle est surtout fréquentée les weekends par les birmans. Il y a pas mal de déchets.

Seulement une poignée d’enfants birmans jouent dans les vagues (habillés), c’est n’est donc pas vraiment l’endroit pour sortir son bikini et aller faire bronzette. J’ai passé l’après-midi à lire à l’ombre d’un pin.

Nabule Beach

Le jour suivant avec deux polonaises et deux italiennes nous avons partagé un taxi pour aller à la plage de Nabule, à une heure de route de Maungmaken (30000MMK divisé par 5, soit 6000MMK, 4.70CHF par personne). La route, enfin plutôt le chemin en terre est dans un était catastrophique, on se fait balancer dans tous les sens.

Côté Nord de la plage, après la pagode, la plage est parsemée de cailloux. Ce n’est pas une zone recommandée pour la baignade (les vagues puissantes frappent contre les cailloux). Un petit restaurant est implanté sur la plage. Ils font une salade de papaye délicieuse (pas de vente d’alcool car on est dans la zone de la pagode).

Du côté Sud de la plage ce n’est qu’une longue étendue de sable (sans arbres donc sans ombre) rien que pour nous. Ici nous avons pu sortir nos linges et nos maillots et profiter d’une session baignade et bronzette avant de retourner à notre Guest House juste avant le coucher du soleil.

DSC_0772

Il est possible de traverser la frontière pour la Thaïlande depuis Dawei par minibus pour 22’000MMK, 17CHF.


Myeik

Le minibus de Dawei à Myeik prend environ 7h et coûte 12’000MMK, 9.30 CHF. Il y a 3 départs par jour. 6am, 12pm, 6pm. Je te conseille de prendre celui de 12pm qui te fait arriver à Myeik en début de soirée.

Un bateau de nuit navigue également entre Dawei et Myeik mais on me l’a déconseillé. Le trajet est long et compliqué (et cher en plus). Aussi ça ne vaut pas la peine car de nuit tu ne verras rien du beau paysage.

DSC_0778Ce trajet se fait en minibus Toyota assez moderne avec climatisation (mais à une température agréable, pas trop froid). J’ai eu la chance d’avoir la place à côté du conducteur, du coup j’avais plein d’espace rien que pour moi et surtout une vue imprenable sur les magnifiques paysages que nous avons traversés. Ce trajet a été un régal pour les yeux, nous avons traversé une nature luxuriante parsemée de petits villages de maisons typiques. Le clou du spectacle a été juste avant le coucher du soleil avec cette lumière rose/orangée, c’était vraiment magique. Je n’ai pas vu passé les 7h de trajet.

Le minibus nous a ensuite déposés directement à l’hôtel le meilleur marché de la ville. Là aussi les informations sur internet sont erronées, ou du moins ont changées. J’avais trouvé l’adresse de plusieurs Guest Houses bon marché, mais depuis environ un an, ces Guest Houses ne sont plus ouvertes aux étrangers. Les petites Guest Houses se battent actuellement pour obtenir la licence tant convoitée, mais le gouvernement préfère les distribuer aux grands hôtels chers (eh oui, on préfère les touristes qui ont de l’argent plutôt que les backpackers).

L’option la meilleur marché à Myeik est la suivante (pour le moment):

  • Kyal Pyan Hotel (KP) No.58, C-Road (Gon Yone Road), Dawisu Qtr., Myeik, Tel : 059-42135, 09 42222247. Chambre pour une personne : 15 USD, deux personnes 25 USD (ventilateur). Ils ont aussi des chambres avec la clim’ pour plus cher. Petit déj’ inclus (s’armer de patience le matin). Wifi. Idéalement situé au milieu de la ville, les chambres sont ok avec salle de bain privée (eau froide). La propreté laisse un peu à désirer et forte odeur de fumée dans la chambre. J’y ai malgré tout bien dormi.

Ou manger à Myeik ?

  • Shwe Yar Su: Excellent restaurant local ou tu te régalera de fruit de mer frais à prix absolument rédhibitoires.

DSC_0796DSC_0798

J’ai passé la première journée à me balader dans la ville et aller à la pêche aux infos concernant les tours en bateaux allant à l’archipel Mergui. Sur internet on peut trouver que des croisières plongée de plusieurs jours à des prix exorbitants.

L’archipel des Myeik vient d’ouvrir aux étrangers pour des tours en bateau d’une journée il y a moins de 3 mois seulement. Une seule agence à Myeik propose ces services pour le moment. :

Life Seeing Tours

No 28-30, Baho Road, Myint Nge Qtr, Myeik. Leur bureau est situé au niveau de la réception de l’hôtel Grand Jade. Le manager, André, est allemand.

Ils proposent des tours en bateau pour Marcus Island (aussi appelée Harris Island) pour USD 130 la journée (il est nécessaire de réserver le jour d’avant car ils doivent aller demander un permis pour ton accès à l’archipel). Étant donné le prix j’ai beaucoup hésité avant de réserver ce trip, mais c’est le prix à payer pour découvrir ces îles ou seulement une poignée de touristes ont posés leurs pieds. C’est seulement leur 6ème trip depuis que l’accès a été ouvert aux touristes.


Kawthoung

Le trajet de Myeik à Kawthoung peut se faire en bus. J’ai choisi l’option bateau. Le bateau (qui vient de Dawei) arrive environ vers 7h du mat’ à Myeik. Le trajet coûte 45’000MMK, 35CHF et dure environ 7h. Je fais le voyage avec un allemand et 4 polonaises rencontrées à Myeik, un petit groupe super, nous rigolons beaucoup. Arrivée à Kawthoung nous décidons de tous poursuivre notre route ensemble direction Koh Phayam, une petite île en Thaïlande.

 

Arrivée au port à Kawthoung, nous nous laissons guider au bureau d’immigration, ca prend 2 minutes par personne pour obtenir notre tampon de sortie du territoire birman. Nous changeons nos derniers Kyats pour des Thai Bath avant d’embarquer sur un petit bateau afin de traverser la rivière direction Ranong en Thailande. Sur le chemin nous nous arrêtons à 4 petits bureaux sur l’eau où ils contrôlent nos passeports et un rapide coup d’œil au contenu du bateau. Tout cela toujours dans la bonne humeur avec d’énormes sourire des officiers. C’est seulement à l’arrivée du bateau à Ranong environ 40 minutes plus tard que nous obtenons en deux minutes notre tampon d’arrivée sur le territoire thaï (visa de 15 jours). Ici on ne t’embête pas à te demander ton billet de sortie du territoire (que je n’avais de toute façon pas ce coup-là).

Nous attrapons juste juste le dernier « fast boat » de 16h30 pour Koh Phayam. 30 minutes de bateau et quel plaisir de retrouver des petits bungalows sur la plage pour 6CHF et la bonne nourriture thaï. Je me repose maintenant quelques jours dans ce petit paradis où la vie est si dure ;-).

La suite c’est par ici: https://sotravel.ch/2015/11/29/koh-phayam-un-petit-paradis-comme-je-pensais-plus-quil-en-existait-en-thailande/

3 réflexions sur “Sud du Myanmar: Dawei, Myeik et Kawthoung

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s