Eco-village de Chi Phat + trek de 2 jours et nuit en hamac dans la jungle cambodgienne

Bonne année!!! Tout mes meilleurs vœux de voyage et d’aventure pour cette année 2016. Comme tu l’a peut-être remarqué j’ai été pas très active sur mon blog ces 3 dernières semaines. J’ai pris mes petites vacances de Noël du blog ^^

Du coup je vais faire une version super résumée de ces derniers jours au Cambodge. J’ai tout d’abord passé quelques jours à Kampot, au Sud-Est. Une petite ville au bord de la rivière où ça vaut le coup de t’arrêter si tu passes dans le coin. L’excursion coucher de soleil en bateau sur la rivière est top, à ne pas manquer! (5USD avec une bière incluse). J’ai également fait une excursion en tuk-tuk dans la campagne environnante ainsi que sur Rabbit Island qui vaut aussi le coup! Si tu es dans la région, goûtes absolument aux plats au poivre du Kampot, un délice!

J’ai ensuite passer 5 jours sur la petite île de Koh Rong Samloem, où le mot d’ordre était plongée et repos.

Ensuite Sihanoukville pour 3 jours, où j’y ai fêté la nouvelle année sur la plage bondée de locaux tirant des feux d’artifices.

Et finalement quelques jours à la capitale Phnom Penh, ponctués de quelques visites et j’ai en également profité pour aller me faire un petit cinéma 4DX.


L’éco-village de Chi Phat

Après avoir été dans des coins plutôt touristiques aux Cambodge, j’étais à la recherche d’une destination un peu plus insolite, un endroit peu connu des touristes. En faisant quelques recherches sur internet, je suis tombée sur le petit eco-village de Chi Phat.

DSC_1026

Pour se rendre à Chi Phat depuis Phnom Penh il faut d’abord prendre un bus pour Andoung Tuek (bus qui va Koh Kong qui s’arrêtera sur la route). Le bus coûte 10USD. Mon bus était sensé partir à 8h30, il est finalement parti à 10h05. Enfin parti de ma station de bus, il a ensuite tourné dans toutes les stations de bus de la ville pendant 2h pour faire monter des gens et il a finalement quitté Phnom Penh vers midi. Le trajet a été une vraie horreur: bus bondé où  il faisait vraiment super chaud. J’ai chopé une place à côté d’une maman et ses 2 enfants (un petit garçon de 2 ans assis aussi sur le siège entre sa maman et moi et un bébé sur les genoux de la dame), j’étais du coup « éclafée » contre la fenêtre. Le bébé n’a pas arrêté de brailler tout le trajet, que du bonheur avec cette chaleur, j’avais vraiment envie de l’égorger!

Finalement vers 16h00, j’atteins ma première destination: Audoung Tuek. Merci Google map qui m’a permis de me lever de mon siège et de demander au conducteur si il s’agit du bon endroit pile poil au bon moment. Je descends donc du bus.. au milieu de nulle part… juste un croisement avec un  petit shop au bord d’une route déserte. Le couple d’américain avec qui j’ai sympathisé dans le bus me prenne pour une tarée de descendre là seule.
map01
Au petit shop au bord de la route une dame qui parle plutôt bien anglais m’arrange un scooter pour ma destination finale, le village de Chi Phat, pour 7USD. C’est parti pour une quarantaine de minutes de « rodéo scooter » sur un chemin de terre, de sable et de trous au milieu de nulle part. Je félicite intérieurement mon conducteur de scooter qui je ne sais pas comment il a fait pour ne pas se péter la gueule, car conduire dans le sable c’est super sportif. Nous arrivons au bout de la « route », il y a une rivière.

Après quelques minutes d’attente, une espèce de plateforme flottante vient me chercher pour traverser la rivière. Je me sens un peu seule au monde, moi qui voulait de l’authenticité là je suis servie. Je me demande quand même où je suis en train d’aller…

Et là de l’autre côté de la rivière un charmant petit village , ça y est je suis arrivée. Les gens sont super accueillants, on me regarde passer et me dit « hello » avec de grands sourires. Je me rend ensuite au « Visitor Center », un peu le centre du village qui gère les logements, les excursions et qui fait également bar/restaurant.

DSC_1023
Le « Visitor Center »

Je suis super bien accueillie par un monsieur qui parle bien anglais et qui m’explique les différentes possibilités d’hébergement:

4USD dans une famille
5USD en guesthouse avec salle de bain partagée
6USD en guesthouse avec salle de bain privée
10USD le bungalow loin du village
15USD le bungalow dans le village

Au mur sont affichées une vingtaine de possibilité d’activités et treks de 1/2 journée à 6 jours. Il y en a pour tout les goûts et les difficultés. Tout est super bien détaillé avec les kilomètres à marcher, le niveau de difficulté etc… Je choisi un trek de 2 jours de difficulté moyenne avec nuit en hamac dans la jungle pour le surlendemain.
Le lendemin journée tranquille à parcourir à pied ce joli village et ses environs.
Et le sur-lendemain c’est parti pour l’aventure dans la jungle.


Trek de 2 jours et 1 nuit en hamac dans la jungle cambodgienne

Rendez-vous à 5h40 du matin au visitor center. Je troc mon backpack contre un nouveau backpack contenant un hamac, une couverture, 3 litres d’eau et un petit déj’, que je complète avec mes affaires persos pour ces 2 jours.

DSC_1029J’embarque ensuite sur un bateau avec un couple de français, Arnaud et Isa et un couple d’américain, Tom et Kate avec qui je vais partager ces 2 jours. Cette ballade à l’aube sur cette petite rivière bordée d’une forêt luxuriante est vraiment paisible. L’atmosphère est vraiment particulière, nous nous enfonçons dans la jungle dans une brume épaisse. Je suis vraiment au milieu de nulle part! Nous mangeons notre petit déjeuner (riz et omelette) à bord.
DSC_1044Au fil du chemin, viennent s’accrocher à l’arrière de notre bateau des petites barques de locaux… On se dit qu’on leur rend service en les tirant un peu plus loin. Mais non, après environ 1h30 de ballade nous nous arrêtons et nous sommes tous séparés chacun dans une petite barque. Nous continuons notre ballade pendant une petite heure dans ces petites barques à rames avec comme seul bruit les bruits de la jungle tout autour.

Puis commence les choses sérieuses: la marche dans une jungle super dense. Nous sacs pèsent une tonne, tout le monde se fait attaqué par les sangsues, il fait une chaleur étouffante et humide, je suis dégoulinante…

DSC_1078

Après une petite demi heure de marche, nos 2 guides semblent très inquiets, ils s’arrêtent, observent, discutent entre eux… Mais que ce passe t-il?!? L’odeur de la jungle a changé, cette odeur c’est l’odeur… du danger… L’odeur des éléphants! Ça semble inquièter vraiment beaucoup nos guides, du coup nous ne sommes plus très zen. Les directives sont les suivantes: si on voit les éléphants, il faut courrir vite, très vite! Et oui les éléphants sauvages ça peut êtres super dangereux. Ils n’ont finalement pas pointés leur nez. Ouf!

Petite pause à midi pour le dîner: du riz  (pour changer!) avec quelques légumes. Vraiment pas fameux du tout, l’arrosage du tout avec leur espèce de ketchup piquant aide un peu à faire passer le tout.

DSC_0019

Nous poursuivons notre progression dans la jungle jusqu’à atteindre notre campement en milieu d’après-midi. Installation de nos hamacs et on repart pour une petite marche jusqu’à une plateforme d’observation des animaux. Face à nous une plaine herbeuse avec un étang au centre, c’est là que les animaux de la jungle sont sensés venir s’abreuver. Et on attends dans le silence, et on attends, et on attends, les minutes défilent… Rien de rien… Ça doit être un test de patience… Je ne sais pas si c’est la fatigue ou l’ennui, mais notre guide s’endort.. Nous on part en fou rire tellement la situation devient ridicule.

DSC_1096
Regarder les animaux qui n’arrivent pas, ça peut devenir longuet ^^

Notre guide se réveille enfin après plus d’une heure et nous rentrons enfin au campement pour le souper: du riz et de légumes bouillis (youhouu, j’en peux pluuuuus!).

19h30 on est déjà dans nos hamacs prêt à dormir (pas grand chose a faire dans la jungle, on aurait vraiment du penser à prendre un jeu de carte).

DSC_1074

J’ai dormi comme un bébé !!! Dormir au milieu des petits bruits de la jungle c’est vraiment top. En plus la température était juste parfaite, pas trop chaud, pas trop froid…et le hamac a moustiquaire est confortable. Ce hamac est juste trop cool, il m’en faut absolument un, je pourrai alors dormir n’importe où!

Le lendemain matin petit déjeuner et c’est reparti pour 14km de marche, d’abord dans la jungle pour ensuite finir sur une plaine en plein cagnard. Petite pause dîner avant de rentrer au village en début d’après-midi.

Ce petit trek était une chouette expérience, on a bien marché mais c’était plat donc ça allait. Par contre niveau animaux, bah c’était pas trop ça, a part quelques papillons, oiseaux et buffles, rien de rien, on n’a pas été chanceux! Le point fort pour moi était cette nuit bercée par les bruits de la jungle, ça c’était vraiment top!

Je me dirige maintenant vers Koh Kong, ma dernière étape au Cambodge avant de repasser la frontière pour la Thaïlande.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s