L’île de Flores: loin du tourisme de masse

Flores est une île préservée du tourisme de masse, ici tu ne croiseras que très très peu de touristes, et toujours les mêmes à chaque étape. Tu seras considéré comme une « star » ou une espèce d’extra-terrestre par la population locale. Attends-toi aux « hello » ou « mister, mister » à chaque personne que tu croises, aux fous rires des locaux quand tu leur adresses la parole ou à te faire dévisager dans les bus ou les bémos. Les gens sont vraiment adorables, ici on ne cherche pas après ton argent, on cherche vraiment à t’aider ou on est juste curieux.

Prévois en tout cas une petite semaine pour visiter l’île, il y a environ 5 heures de bus entre chaque stop. L’île est parcourue par une seule grande route de 670 km, la « Trans Flores highway », l’île est donc très facilement visitable d’ouest en est (ou l’inverse).

Sur Flores tu pourras découvrir des spectaculaires rizières et lacs, des volcans et des plages paradisiaques. Il y en a pour tous les goûts.

L’île est principalement catholique.

La connexion wifi est dans pas mal d’endroit difficilement trouvable ou alors elle marche super mal. A Riung ou Moni, il n’y a nulle part du wifi. Si tu souhaites rester « connecté », je te conseille d’acheter une carte SIM indonésienne et tu auras internet quasi partout (certe parfois lente, mais suffisante pour whatzap ou checker les transports ou ta future destination sur internet). Pour environ 75’000 IDR, 5 CHF, tu auras une carte SIM avec 1.5 GB de données (ce qui est largement suffisant pour 2-3 semaines). Pour 50’000 IDR, 3,50 CHF tu peux rajouter 1 GB, ou 100’000 IDR, 7CHF pour 3 GB.

Flores est une île à haut risque pour la malaria. Couvre toi bien le soir et surtout n’oublies pas ton anti-moustiques. Il est également pas mal de vérifier qu’il y a une moustiquaire sur le lit avant de choisir ta chambre, où alors tu peux demander à ce qu’ils te « sprayent » ta chambre.

Je partage cette partie du voyage avec Anaïs, une française rencontrée sur Lombok, avec qui j’ai déjà fait la croisière pour les Komodo. C’est quand même plus sympa de voyager à deux 🙂

Sans titre

Je te propose un itinéraire en 6 stops afin de découvrir toutes les merveilles de l’île de Flores:

  1. Labuan Bajo

Labuan Bajo, tout à l’ouest, est la ville principale de Flores. C’est une ville assez touristique (la seule de l’île) ou tu trouveras de tout. C’est le point de départ idéal pour aller plonger ou faire des excursions vers les îles de Komodo ou Rica. Les fonds sous-marins y sont vraiment top.

Il y a un aéroport à Labuan Bajo ou alors le moyen le plus commun de s’y rendre est avec une croisière en bateau de 3 ou 4 nuits depuis Bali ou Lombok (c.f article Croisière 4J/3N de Lombok à Flores https://sophietraveltheworld.wordpress.com/2015/10/08/croisiere-4j3n-de-lombok-a-flores-ou-comment-tester-ses-limites/ ).

Les agences touristiques de Labuan Bajo vont te proposer de louer une voiture avec chauffeur afin de faire le tour de l’île, à des prix exorbitants ! Le mieux est se débrouiller par soi-même, il y a des bus ou bémo (une espèce de minibus) ou « shuttle car » (voiture partagée) facilement trouvable partout et pour pas cher.

  1. Ruteng

Il y a environ 4h de trajet de Labuan Bajo à Ruteng. Le trajet coûte 100’000 IDR, 7CHF en « shuttle car » (voiture partagées qui prend du monde au passage), la « shuttle car » va direct, sans « stop photos » sur la route. Nous avons opté pour une option un poil plus chère pour avoir notre voiture « privée » avec chauffeur (300’000 IDR, 20 CHF la voiture à 2). Notre chauffeur « Fabio » était très sympathique, il a fait plusieurs stops photos et s’est arrêté dans la principale « attraction » proche de Ruteng, à Lao, les rizières en forme de toile d’araignée (entrée 20’000 IDR, 1,40CHF).

DSC_1451 DSC_1440

Nous avons dormi à l’hôtel FX72, un peu excentré de la ville de Ruteng, au milieu des rizières. Je te le conseille ! Ici il y a du calme, de l’eau chaude, une belle vue et même du wifi (très très lent mais il était là). Ils ont leur propre resto sur place. La chambre est 300’000 IDR, 20 CHF.

DSC_1490DSC_1495  DSC_1492

De là nous sommes partie pour une petite balade à pied à la découverte des rizières et des habitants du coin. Les gens sont vraiment adorables, ils veulent te montrer leur maison et surtout la vue magnifique qu’ils ont sur les rizières.

DSC_1501DSC_1519 DSC_1511DSC_1528 DSC_1522 DSC_1525 DSC_1520 DSC_1518

Si tu es à la recherche d’un peu de fraîcheur, c’est l’endroit parfait. En journée, ça va, il fait bon, dans les 25 degrés, mais la nuit il fait carrément froid (une dizaine de degrés)! J’ai du dormir avec ma polaire. L’eau chaude n’est vraiment pas de trop.

  1. Bajawa

Départ à 8h30 de notre hôtel à Ruteng, nous avons trouvé un chauffeur à l’hôtel (enfin c’est plutôt lui qui nous as trouvé ^^) qui nous emmène à Bajawa pour 100’000 IDR, 7CHF par personne. C’est une voiture partagée avec 3 autres indonésiens. Musique à fond la caisse, les bases raisonnent pendant tout le trajet. Ici c’est une habitude, j’ai l’impression qu’ils font un concours de celui qui pousse la sono au maximum. Il faut presque prévoir les boules quiès pour les trajets ;). Le trajet Ruteng- Bajawa dure 4-5h. Nous avons fait un petit stop au lac Rana Mese, un lac sans grand intérêt.

Lac Rana Mese

Notre chauffeur est patient, une fois à Bajawa, nous avons fait un peu les difficiles concernant le logement, il nous a emmené dans 5 hôtels, tous aussi cata les uns que les autres pour le prix. Nous avons finalement opté pour un, l’hôtel Johny, juste parce que c’était le seul à avoir du wifi (le seul wifi de Flores qui marchait plutôt bien !). La chambre était minuscule et la salle de bain dégeu, mais bon c’est que pour une nuit (250’000 IDR, 18 CHF).

Bajawa c’est le point de départ pour aller visiter des villages traditionnels. Nous avons pris 2 scooters avec chauffeur pour aller au village traditionnel de Bena à 16,5 km au sud de Bajawa (80’000 IDR, 5.60 CHF /personne). Sur la route tu traverses une forêt de bambou, c’est joli. Le village traditionnel de Bena c’est 45 maisons typiques sur plusieurs niveaux au pied du mont Inerie (2245m). Ils vivent de la production des clous de girofle, cacao et noix de macadamia. L’entrée n’est pas payante mais une petite donation est la bienvenue (5000 IDR ca suffit largement).

DSC_1576 DSC_1566 DSC_1564 DSC_1557 DSC_1552 DSC_1545 DSC_1544 DSC_1542

  1. Riung

A la station de bus de Bajawa, ils nous ont dit que les bus pour Riung ne partait que vers 13h. On ne voulait pas attendre jusque là, on s’est donc installée au bord de la route qui part en direction de Riung avec nos backpacks en attendant de trouver un autre transport. Après moins de 10 minutes au bord de la route, surprise, un bus pour Riung (40’000 IDR, 2,70 CHF). La route qui va à Riung est en très mauvais état, attends-toi à avoir mal aux fesses pendant 4h (en plus d’avoir mal aux oreilles avec la sono^^).

Riung est un petit village de pêcheur, très calme. La plupart des touristes n’incluent pas Riung dans leur itinéraire et je trouve que c’est dommage ! C’est une étape parfaite pour se relaxer un peu. Je n’y ai pas croisé pas plus de 10 touristes. Il n’y a pas de plage à Riung, au port ce sont des mangroves (mais possibilité de louer un scooter et d’aller à une plage à 20 minutes de route).

DSC_1583 DSC_1585 DSC_1586

La principale « attraction » de Riung est d’aller faire une journée bateau autour des 17 îles : snorkelling et magnifiques plages à l’eau cristalline.

La journée en bateau incluant le diner (un poisson grillé dans une petite crique paradisiaque), l’équipement de snorkelling et le coût d’entrée au parc (100’000 IDR) coûte 300’000 IDR, 20 CHF par personne. Tu peux arranger facilement l’excursion depuis ta guesthouse ou alors en marchant vers le port tu vas forcément te faire héler. Pour avoir un meilleur prix je te conseille d’aller au port. Premier stop à l’île de Ontoloe pour aller voir les renards volants (une espèce de chauvesouris gigantesque) puis un stop sur l’île de Tiga et Rutong, tout aussi paradisiaque l’une que l’autre.

https://www.youtube.com/embed/LAEqB64gYv4« >

https://www.youtube.com/embed/O1QyX26EHMQ« >

DSCN0551 DSCN0546 DSCN0539 DSCN0531 DSCN0520 DSCN0517 DSCN0507 DSCN0515

Il y 4-5 guesthouses seulement à Riung (aucune n’a le wifi). Nous avons opté pour le Cafe del Sol (300’000 IDR, 20 CHF). 4 chambres seulement dans une ambiance rasta. Ils ont aussi un resto ou ils servent un excellent poisson grillé avec des légumes sauté à tomber. Soirée à boire de l’arak et guitare avec les locaux.

DSC_1582DSC_1596DSC_1601

Ils ont un petit singe, Rita et le jour de notre arrivée ils ont recueilli un chaton venant de la rue. J’ai dû choisir son nom, ce sera Sophie 🙂

DSC_1594 DSC_1606

  1. Moni

A Riung les bus locaux viennent te chercher à ta guesthouse, c’est pratique, il suffit de les appeler le jour d’avant. Le bus part à 6h du matin. Réveil très matinal à 5h30, après quelques minutes d’émergence seulement, le propriétaire de la guesthouse vient taper à notre porte pour nous dire que le bus arrive. A 5h35 nous étions déjà en route après un départ un peu en catastrophe de notre chambre. C’est 6h de bus jusqu’à Ende (80’000 IDR, 5.60), puis arrivé au terminal de bus à Ende, il faut prendre un scooter jusqu’à l’autre station de bus (25’000 IDR, 1.75 CHF) puis enfin reprendre un autre bus pour Moni (30’000 IDR, 2CHF).

Moni est un petit village de montagne, c’est le point de départ pour aller visiter la principale « attraction » de Flores, le mont Kalimutu et ses 3 lacs volcaniques colorés (un rouge, un bleu et un vert).

Il y a également une cascade et des sources d’eau chaude accessible à pied depuis Moni.

DSC_1609 DSC_1614

Réveil très matinal (encore !) à 3h30 du mat’ pour aller voir le lever du soleil sur les fameux 3 lacs du Kelimutu (entrée 150’000 IDR, 10 CHF + transport jusqu’au parking 100’000 IDR, 7 CHF).

DSC_1635  DSC_1626 DSC_1637

Vu que c’est « THE attraction » de Flores, il y a plein de touristes, on est une cinquantaine au somment à attendre le lever du soleil (j’ai recroisé une autre fille qui était avec moi sur la croisière au Komodo). Très beau spectable. Tout le monde redescend très vite après le lever du soleil, nous on est quasi les seuls à rester pour admirer la couleur des lacs une fois le soleil un peu plus haut dans le ciel.

DSC_1657 DSC_1659

  1. Maumere

La route de Moni à Maumere est fermée le matin, il faut donc attendre jusqu’à environ 12h30 que le trafic revienne et ensuite être au taquet pour héler un bus au passage (50’000 IDR, 3.30 CHF). Après environ 4h de trajet, le bus nous arrête dans un terminal de bus pas très loin de la ville. Une vingtaine de mecs nous saute dessus dès la sortie du bus pour pouvoir nous emmené quelque part. Il n’y rien de plus insupportable surtout quand t’es bien naze, on fait donc mine de savoir où on va et on dit qu’on va marcher. Merci google map qui nous a permis de nous diriger un peu vers le centre-ville. La ville de Maumere n’a rien de très accueillant. Nous cherchons un hôtel, mais il n’y a rien du tout. Par désespoir de cause (on est vraiment crevée de notre réveil à 3h30) nous finissons par prendre un scooter qui nous emmène à 15 minutes à l’ouest de la ville dans un hôtel. L’hôtel est complet et évidement nos scooters sont déjà repartis :-(. Le soleil se couche et on n’a toujours pas d’hôtel. Le personnel de l’hôtel ne parle pas un mot d’anglais et n’a vraiment pas l’air de vouloir nous aider. Petit moment de galère. On finit par tomber sur une gentille dame qui demande à la réception d’appeler l’hôtel voisin (10 min de route) pour venir nous chercher. On vient nous chercher dans la voiture la plus classe que j’ai vue en Indonésie, c’est marqué dessus « Gading Beach Hotel & Resort », ohoho, on s’attend à se retrouver dans un truc super classe et donc super cher. En même temps au point ou on en est, on s’en fiche, on veut juste un endroit ou dormir.

Mais en arrivant sur place, on se retrouve dans un chouette endroit super calme, pas de coqs, pas de mosquées, juste le bruit des vagues, et des bungalows spacieux et propre face à la mer (plage de sable noir), pour un prix plus que raisonnable (220’000 IDR, 15.50 CHF). Erni, la dame à la réception est adorable et parle bien anglais, elle nous arrange nos vols pour notre future destination.

Contact : Gading Beach Hotel & Resort, Jl. Don Slipi Kelurahan Hewuli, Maumere, ERNI 081 339 101 242

Maumere est le dernier stop de notre périple à Flores. Il n’y a rien de très intéressant ici mis à part un aéroport. Nos chemins avec ma co-voyageuse Anais se séparent ici, elle reprend un vol pour Bali et moi je m’envole demain pour Kupang, dans la partie indonésienne du Timor.

La suite c’est par ici: https://sophietraveltheworld.wordpress.com/2015/10/25/timor-occidental-chez-lhabitant-et-sous-tente/

Une réflexion sur “L’île de Flores: loin du tourisme de masse

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s